Président élu Joe Biden: quel lendemain pour l’Amérique et le monde?

Président élu Joe Biden: quel lendemain pour l’Amérique et le monde?

- dans International
372
0

Beaucoup d’Américains ont accueilli avec une grande joie et un sentiment de soulagement l’élection du candidat Joe Biden comme président élu. Les bruits de klaxons, de casseroles aux balcons et fenêtres ou les rassemblements aux abords de la Maison Blanche traduisent le soulagement d’un peuple dont le souffle était suspendu aux résultats de l’élection présidentielle. Le futur 46è président des États-Unis a déjà commencé les consultations pour la formation de son cabinet et la nomination de hauts responsables d’agences fédérales qui doit être confirmée au Sénat. Nul doute que les audiences de confirmation au Sénat promettent de chaudes empoignades si les républicains gardent la majorité de la chambre haute du parlement. Parallèlement, le calendrier électoral va continuer de se dérouler avec trois prochaines grandes dates. Le 8 décembre est la date limite pour régler tous les contentieux et recours électoraux. Ensuite, les grands électeurs éliront le président à la date du 15 décembre avant son investiture qui est prévue pour le 20 janvier.
De nombreux défis attendent l’administration Biden, particulièrement sur les questions de politiques intérieures : le chantier de la réconciliation d’une nation fortement divisée sur des lignes partisanes, la pandémie de la COVID-19, l’économie, l’environnement et l’injustice raciale dont la mort de George Floyd a fortement ému le monde entier. En politique étrangère, l’accord nucléaire avec l’Iran, l’accord de Paris sur le climat et les relations commerciales avec la Chine nécessiteront des réponses claires et fortes à la hauteur des attentes de tous. En un mot, c’est le leadership américain qui est attendu et une implication plus accrue dans le système international. Concernant l’Afrique, ce sera le retour à des relations diplomatiques plus apaisées et respectueuses. Ce seront, par exemple, des mesures sur l’immigration et la relance de programmes comme celui de Young African Leaders lancé par le président Obama en 2010 ou un soutien financier et logistique plus important dans la lutte contre la menace terroriste dans le Sahel. Cependant, il faudra attendre encore les prochains mois pour avoir une plus grande lisibilité de la politique africaine de l’administration Biden parce que l’Afrique a été absente des débats de la campagne présidentielle.

Dr Boukary Sawadogo
Professeur de cinéma à City University of New York, auteur et analyste politique.
New York, USA
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ceci pourrait également vous intéresser

Foot PSG: Christophe Galtier entraîneur

Christophe Galtier est le nouvel entraîneur du de