Donald Trump vers une destitution?

Donald Trump vers une destitution?

- dans International
314
0

Les deux chambres du Congrès s’étaient réunies le 6 janvier, avec le vice-président Mike Pence officiant comme président de la cérémonie de certification des résultats de l’élection présidentielle de novembre dernier. C’est la dernière étape procédurale avant la prestation de serment du président élu Joe Biden. Pendant ce temps, des milliers de partisans du président Trump étaient rassemblés à quelques encablures du Capitole pour protester. Encouragés par le discours du président Trump, ils marchent sur le Congrès, saccagent des bureaux et occasionnent des pertes en vies humaines. Mais c’est surtout l’image des États-Unis qui est écornée. Ceci est un événement historique puisque pareil événement ne s’est pas produit dans l’histoire moderne des États Unis car il faut remonter jusqu’en 1814 lorsque la puissance coloniale britannique avait attaqué le parlement. Au-delà de la portée historique, l’événement jette le déshonneur sur l’image et les institutions démocratiques américaines. Dès lors, des mesures conservatrices et punitives sont entrain d’être prises par les services de sécurité intérieure (FBI, Garde Nationale et Police) et le Congrès. Ce dernier a déclenché le 13 janvier, par 232 voix pour et 197 voix contre, la procédure de destitution du président Trump (la deuxième fois en moins d’une année seulement). L’article de destitution pour incitation à l’insurrection voté par la chambre des représentants doit maintenant être transmis au Sénat pour le jugement. Le président est destitué par un vote à la majorité des deux tiers de la chambre haute. Le Sénat n’est pas présentement en session et son retour est prévu pour le 19 janvier, soit la veille de l’investiture du président Biden. La procédure de destitution suivra son cours même après le départ du président Trump. Il faudra qu’au moins 17 sénateurs républicains rejoignent leurs collègues démocrates pour que la destitution puisse aboutir. Cet impeachment servira une double fonction, à savoir dissuasive pour se prémunir contre de tels actes dans le futur mais aussi pour contrecarrer les ambitions politiques (élection présidentielle 2024) du président Trump après son départ de la Maison Blanche. L’impeachment va-t-il exacerber un pays déjà fortement polarisé ou créer une union sacrée pour la défense démocratie ? La réponse dans les prochaines semaines…wait and see.

Dr Boukary Sawadogo

Professeur, écrivain et analyste politique

City University of New York

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ceci pourrait également vous intéresser

Le Mali accuse la France de soutenir les groupes terroristes dans le renseignement et l’armement

Le Mali a saisi le conseil de sécurité