Chronique Elections N°2

Chronique Elections N°2

- dans Elections couplées 2020
231
0

La relance économique

Point besoin de se perdre dans les labyrinthes des théories économiques, les unes aussi alambiquées que les autres pour le commun des citoyens ; les populations africaines ont plus besoin de solutions simples, pratiques et capables de mettre fin à leur extrême pauvreté.

A la faveur de ces élections présidentielle et législatives du 22 novembre prochain, les électeurs ou ceux qui sont supposés l’être, seront mangés à la sauce des différentes théories économiques et politiques allant de la social-démocratie au social-libéralisme en passant par la Gauche pure et dure.

Mais sur le terrain, les populations attendent des candidats aux différents scrutins à venir des réponses claires sur l’assurance de la fourniture des services sociaux de base notamment, l’approvisionnement en eau potable, l’éducation, la santé et la construction des infrastructures routières.

Considérée comme le secteur clé sur lequel, les candidats seront plus qu’attendus, la question de la relance de l’économie nationale sera certainement sur toutes les lèvres des différents candidats qui sollicitent le suffrage des burkinabè.

Dans les faits, on fera fi des options théoriques voire doctrinales des choix économiques devant des populations pour la plupart analphabètes.

Il convient dès lors aux différents candidats à la présidence du Faso comme à la députation de recourir à un langage simple et véridique sur leurs choix économiques censés sortir le Burkina Faso de l’ornière. Toute chose qui passe nécessairement par la relance économique à travers la mobilisation des recettes internes dans un contexte de diminution de l’aide au développement afin de financer notre progrès social et économique, l’Alpha et l’Omega de toute action politique…

Amadé Adama SORO

Chef du Desk Economie et Actualité internationale

Savane Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ceci pourrait également vous intéresser

8ème législature au Burkina Faso: Les mandats des nouveaux élus nationaux validés

C’est ce lundi 28 décembre 2020 que le