Potentiel hydraulique burkinabè: Barrage de Samendéni, cet atout économique à développer

Potentiel hydraulique burkinabè: Barrage de Samendéni, cet atout économique à développer

- dans Portrait
272
0
Exif_JPEG_420

Le barrage de Samendéni est construit sur le fleuve Mouhoun, situé dans le département de la Bama, près de la capitale économique Bobo Dioulasso dans la région des hauts bassins. Il s’élève à 23,9 m de hauteur et s’étend sur 2 900 m de long. Sa superficie inondée est de 152 km2. Il dispose également de 21 000 hectares de périmètre irrigué. Cet ouvrage hydraulique a été inauguré en 2019 à hauteur de plus de 61 milliards de Francs CFA pour une capacité d’un (1) milliard 50 millions de mètres cube d’eau. Detentronews a fait le constat sur ce joyau considéré comme l’une des plus grandes retenues d’eau du Burkina Faso.

Image reporter en date du 14 décembre 2022

L’accès au site du barrage de Samandéni n’est pas une mince affaire. Déjà, la voie bitumée quittant de la sortie sud-est au niveau du péage de Bobo-Dioulasso jusqu’à la commune rurale de Bama, est parsemé de crevasses avec un rafistolage par endroit. Mais à cette étape du chemin c’est le moindre mal car quelques kilomètres après l’entrée de Bama une bifurcation précisément une voie non bitumée conduit au barrage de Samandéni, un parcours de combattant. Nids de poule de tout diamètre, cassis ou dos d’âne de fortune pour freiner l’élan aux amateurs de la vitesse, une voie saupoudrée de terre dont le passage d’engin motorisé laisse derrière l’épandage d’un brouillard nuisant toute visibilité, c’est la physionomie de cette voie non bitumée de moins de 7km reliant à nouveau un petit tronçon de voie bitumé et praticable menant à la destination finale, le barrage de samandéni.

Image géolocalisée du tronçon Ville de Bama au site du barrage de Samandéni

L’émerveillement n’est pas improbable pour celui ou celle qui effectue pour la première fois sa visite sur ce site hydraulique.

Image du versant ouest du barrage de samandéni

Sur les rives du barrage quelques pirogues sont entreposées et d’autres flottent à moitié sur le rivage. A partir de 16heures les balades en pirogue n’ont plus cours, sinon aux heures conventionnelles (qui varient selon la période de crue ou d’étiage du barrage), la promenade est fixée à 500 francs  CFA par personne.

Image de pirogues installées hors du barrage de samandéni

Un autre constat sur ce site hydraulique c’est le développement par endroit d’activités agricoles marquées par des jardins et autres carrés de maraîchage.

Un champ de riz non loin du barrage

La pêche constitue l’une des activités majeure sur le barrage de samandéni en dehors des périodes qui accueillent les visiteurs en nombre.

Des pécheurs en pleine activité sur le versant est du barrage de samandéni

Sur le plan de son développement le barrage de samandéni ne jouit pas assez de son côté touristique. Ce joyau serait sans doute plus attrayant avec des infrastructures touristiques à l’image d’espaces pour la pêche touristique ainsi que celle artisanales, à la ligne ou aux filets. Aussi des cadres récréatifs ouverts aux adultes et aux jeunes avec à côté des infrastructures hôtelières.

La partie EST du barrage de samandéni/ Image en date du 14 décembre 2022

Nous quittons les lieux avec l’espoir que des actions pourraient naître et stimuler notre prochaine visite pour parler d’un atout économique dont les autorités burkinabè en font un usage modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceci pourrait également vous intéresser

Ali Farka Touré, un monument qui guide toujours la musique africaine génération après génération

Ali Farka Touré est malien, né le 31