“L’inspectrice Mouna”, plaide pour un don de soi

“L’inspectrice Mouna”, plaide pour un don de soi

- dans Culture
236
0

Donner sans se servir, recevoir sans oublier” c’est dans ce slogan que la fondation don de soi de Samira sawadogo ou l’inspectrice Mouna a entamé son opération dénommée ” 48h de don de soi” . La maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou ( MACO) était l’un des sites ciblés par la fondation. Des vivres et non vivres ont été remis aux détenus de la Maco . Et pour joindre l’utile à l’agréable, un match de handball a été organisé pour la circonstance entre les filles détenues de la Maco. 
Cette opération de don a été bien accueillie par les premiers responsables de l’établissement pénitentiaire civil de la capitale. “Le geste de Samira Sawadogo est louable et vient à point nommé”, clame Alexis PARE, Directeur général adjoint de la Maco.
La fondation de l’inspectrice Mouna entend construire une crèche pour les enfants en milieu carcéral dans les mois qui suivent.


Issa Oumar ATIYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ceci pourrait également vous intéresser

Prix Mokanda 2022: Ombr Blanch et Roukiatou Ouédraogo lauréats en Musique et Littérature

Les artistes burkinabè Roukiatou Ouédraogo et Apollinaire Ped-wendé