Attaque à Seytenga dans la région du Sahel: 50 corps ont été retrouvés ce lundi 13 juin 2022 selon Lionel Bilgo porte-parole du gouvernement

Attaque à Seytenga dans la région du Sahel: 50 corps ont été retrouvés ce lundi 13 juin 2022 selon Lionel Bilgo porte-parole du gouvernement

- dans Flash
57
0

« Hier encore, des hommes armés ont commis l’irréparable et  inexcusable dans la zone de Seytenga. Ils sont arrivés et ils ont fauché  des innocentes vies de nos populations comme à l’accoutumée », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo.

Selon lui, 50 corps ont été retrouvés ce lundi, dans l’après-midi par l’armée burkinabè, après l’attaque de Seytenga (Sahel), dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 juin 2022 qui a visé des civils.

Le porte-parole du gouvernement, par ailleurs, ministre en charge  de l’Education était ce lundi à Ouagadougou, face à la presse nationale et internationale pour un bilan provisoire de l’attaque terroriste de  Seytenga dans la province du Séno (Sahel).

Pour  M. Bilgo, le gouvernement condamne avec sa dernière énergie, les actes «barbares» des Hommes armés non identifiés (HAN) qui mettent en mal la paix et la quiétude des populations.

Il a déploré le fait que depuis hier sur les réseaux sociaux, des chiffres faisaient état de 100 à 170 morts sur l’attaque de Seytenga.

M. Bilgo a exhorté les Burkinabè à ne pas surcharger les Forces de défense et de sécurité (FDS) avec des fausses alertes, afin de leur permettre de réagir avec plus de rapidité pour les cas avérés.

« L’armée avait retrouvé à l’entrée de Seytenga cinq corps passant en revue l’ensemble des maisons et au début de cet après-midi, 50 corps ont été retrouvés », a-t-il expliqué, ajoutant que les recherches se poursuivent.

Le ministre a précisé que peut-être le bilan est plus lourd que  les 50 corps retrouvés, car selon lui, des populations sont revenues dans la matinée dans la localité et auraient peut-être pris des corps de leurs parents.

D’après Lionel Bilgo, l’armée demande à la population de collaborer avec elle  afin de faire un comptage des corps pour délivrer un bilan définitif de l’attaque.

En rappel, le vendredi 10 juin 2022, onze gendarmes  ont péri  à Seytenga dans une attaque terroriste contre leur détachement.

Source: Agence d’information du Burkina (AIB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ceci pourrait également vous intéresser

Développement de la filière gombo au Burkina: Expérimentation réussie du compost Nofosuo, fertilisant biologique, par l’étudiant Cheik Omar Ouédraogo

”Effet d’un fertilisant biologique sur la production du